RDC: plus de 3000 rebelles des FDLR veulent déposer les armes au Sud-Kivu

Des rebelles des FDLR se promenant dans la forêt de Pinga dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le 06 Février 2009

Près de 3 500 rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et leurs dépendants, sortis des forêts de Nindja, Kalonge, Bunyakiri, affluent, depuis mardi 1er janvier, vers Luhago-centre, en territoire de Kabare (Sud-Kivu). Selon le chef de groupement de Luhago, ces rebelles ont exprimé la volonté de déposer les armes auprès de la Monusco et de retourner au Rwanda, leur pays d’origine.

«A partir d’hier vers 17heures, le premier convoi des FDLR composé des combattants et des civils hutus rwandais, est arrivé au niveau de Luhago centre en provenance de Bihari. Ces combattants ont dit venir de Kalehe, Bunyakiri, Kashehi, Kitumba-Ninja et Luyuyu. Il y en a même qui viennent du Nord-Kivu», a déclaré ce chef traditionnel.

Après Luhago-centre, le premier convoi de ces FDRL, commandé par les colonels Job et Nicolas, a pris la route de Mulambula, en territoire de Walungu.

La section de démobilisation et de rapatriement (DDRRR) de la Monusco à Bukavu dit avoir appris la nouvelle et dépêcher une équipe sur les lieux pour en savoir davantage sur le motif de ce mouvement des FDLR.

La Monusco se dit prête à accueillir et rapatrier les candidats volontaires à partir de sa base de Walungu.

Pour sa part, la 10e région militaire confirme les faits mais pense que ces rebelles rwandais fuient les zones sous contrôle des miliciens congolais du groupe Raïa Mutomboki et feraient mouvement vers le territoire de Mwenga.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: