Mbuji-Mayi: une ONG dresse un bilan négatif de la Saint-Sylvestre

Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).

L’Ong des jeunes communicateurs de moins de 18 ans, a peint, jeudi 3 janvier, un tableau sombre de fête de la Saint Sylvestre à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Pour cette structure citoyenne, le nouvel an a été caractérisé par des comportements indécents tant chez les jeunes que chez les adultes dans la capitale provinciale du Kasaï-Oriental.

«Le 1er janvier 2013, il y a eu des jeunes qui ont affiché des comportements qui n’ont pas enchanté la population. Certains avaient commis des abus qui nuisent à la liberté de la population et d’autres provoquaient des passants en cours de route», s’est plaint un des membres de cette structure.

A ce jour de nouvel an, il y a eu des jeunes qui s’étaient très mal habillés et qui poussaient des gens à des viols, affirment des sources concordantes.

Engagés dans la défense de la convention relative aux droits des enfants, des jeunes communicateurs de moins de 18 ans estiment que les adultes sont en partie responsables des comportements déréglés des enfants :

«Chez nous les Baluba lorsqu’on envoie un enfant acheter l’alcool, il faut que ce dernier goutte un peu …Ca peut pousser l’enfant a en prendre prochainement. Que l’Etat prenne des dispositions pour que les enfants ne soient pas, prochainement, envoyés acheter des produits toxiques ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: