RDC : le commissaire de l’UA à la paix annonce l’arrivée des militaires tanzaniens pour « bientôt »

Ramtane Lamamra, le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine. Photos droits tiers.

En visite à Goma, jeudi 3 janvier, le commissaire de l’Union africaine à la Paix et à la Sécurité, Lamamra Ramtane, a assuré que le bataillon tanzanien qui devait être positionnée à l’aéroport de Goma sera « bientôt » déployé. « Je pense que les cadres dirigeants de ce contingent devraient pouvoir être parmi vous dans des délais très raisonnables », a-t-il affirmé. Il a également annoncé la tenue d’une réunion ministérielle le 8 janvier prochain à Addis-Abeba (Ethiopie) consacrée au déploiement de la force internationale neutre à la frontière entre le Rwanda et la RDC pour combattre les groupes actifs dans cette zone notamment le M23 et les FDLR.

Au cours de son escale dans la capitale du Nord-Kivu, il a rencontré le gouverneur de la province, Julien Paluku, ainsi que des responsables de la mission onusienne.

Au sujet de la réunion d’Addis-Abeba, les participants devraient également aborder le renforcement du Mécanisme conjoint de vérification élargi, un organisme régional chargé de surveiller la frontière congolo-rwandaise.

« Nous espérons pouvoir trouver la formule la plus créative et la plus à même de nous permettre d’associer et d’optimiser les avantages qu’offrent les deux formules », a confié le commissaire de l’UA.

Après Goma, Lamamra Ramtane a poursuivi sa route vers Kigali où il devrait discuter avec les autorités rwandaises de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Sa mission devrait précéder une visite dans la région des Grands lacs de la présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma.

Depuis mai 2012, l’Est de la RDC est en proie à la rébellion du M23 qui occupe actuellement plusieurs localités du Nord-Kivu. Constitué des mutins de l’armée congolaise, ce groupe rebelle a occupé la ville de Goma pendant une dizaine de jours avant de se retirer suite à des pressions des chefs d’Etat des Grands lacs. En contre partie de ce retrait, les rebelles ont obtenu des pourparlers avec le gouvernement congolais.

Ces pourparlers ont débuté le 9 décembre à Kampala avant d’être interrompu par la facilitation en raison des fêtes de fin d’année.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: