Nord-Kivu: la police arrête 2 présumés bandits à Goma

Entrainement de la police à Kisangani, décembre 2010.

La police congolaise a arrêté, mardi 29 janvier, deux présumés bandits et récupérés trois véhicules qu’ils auraient volé. Les policiers auraient également récupéré des biens de valeur et une arme de marque AK 47 au cours d’une opération menée dans le quartier Mabanga Sud à Goma (Nord-Kivu).

Des sources locales indiquent que les véhicules récupérés appartiennent aux organisations internationales Handicap international et Echos Flight.

Selon les responsables de la police congolaise au Nord-Kivu, cette opération marque le début du démantèlement des réseaux de criminels dans la ville de Goma.

Le responsable provincial  de la police, colonel Vital Awashango, assure que des dispositions sécuritaires ont été mises en place au début de cette année pour arrêter les criminels qui créent l’insécurité dans la ville.

En dehors de Mabanga, les quartiers Majengo et Kyeshero sont également touchés par une insécurité récurrente depuis les trois derniers mois à Goma.

Plusieurs cas d’assassinats et de braquages y ont été signalés, indiquent des sources policières.

Il y a quatre jours, le maire de la ville de Goma, Kubuya Ndoole Naso, avait accusé les rebelles du M23 de causer l’insécurité dans plusieurs quartiers du territoire de Nyiragongo, périphériques à la capitale provinciale du Nord-Kivu. Selon lui, cinq personnes ont déjà été tuées pendant les vols commis par ces rebelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: