Sud-Kivu: les FARDC ont tué 6 rebelles FNL à Mangunda

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Les affrontements qui opposent depuis trois jours les Forces armées de la RDC (FARDC) aux Forces nationales de libération (FNL) ont fait six morts du côté rebelles, à Magunda, à 70 km au Sud de Bukavu (Sud-Kivu). Les militaires du 805è régiment des FARDC ont également réussi à récupérer six armes depuis le début de cette opération qui vise à déloger ces rebelles burundais de cette localité du Sud-Kivu.

Des sources locales indiquent que l’armée régulière a repoussé les rebelles des Forces nationales de libération dans la forêt d’Itombwe, à 20 km de la localité de Magunda.

Ces informations sont confirmées par des sources militaires du 805è régiment des FARDC du groupement de Lemera.

Selon les mêmes sources, les attaques des FARDC interviennent après de multiples incursions des rebelles burundais à Magunda.

Ces combats ont poussé les habitants de la localité de Magunda à se refugier vers les villages environnants.

Plus de mille familles ayant fui ces affrontements vivent dans des conditions déplorables à Mushojo dans les hauts plateaux d’Uvira (Sud-Kivu). Le président de la société civile locale indique que ces déplacés passent nuit à la belle étoile, exposés aux intempéries notamment les pluies. Selon la même source, ces réfugiés manquent également de la nourriture et de l’eau potable.

“Quelques uns seulement sont dans des familles d’accueils”, affirment des sources concordantes.

Parmi eux il y a également des malades qui manquent les moyens de se faire soigner.

Ces informations sont confirmées par un groupe de commerçants venus de la localité de Magunda, à plus de 90 km de la cité de Sange.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: