RDC: 6 millions d’enfants sont mal nourris, selon le Plan national d’investissement agricole

KALEMIE. LA BONANA, Enfants sur la plage. Radio Okapi/François-Xavier MYBE

Environ six millions d’enfants congolais âgés de moins de cinq ans souffrent de la malnutrition aiguë. Le plan national d’investissement agricole l’a révélé dans son rapport publié, mardi 26 mars à Kinshasa.

Les experts du ministère de l’Agriculture et du Développent rural et leurs partenaires, réfléchissent depuis hier à Kinshasa pour peaufiner des stratégies en vue de combattre ce fléau.

Pour combattre la malnutrition et développer une croissance économique durable, les participants à cet atelier proposent que le budget de l’Etat réservé au secteur de l’agriculture et développement rural passe de 4,5% actuellement à 10%.

La part actuellement allouée au budget ne respecte pas les prescrits de la Charte de Maputo, signé par les chefs d’Etat et de gouvernements dans le cadre du programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique en 2003.

Les participants à ce forum régional avaient notamment décidé d’intégrer la croissance tirée par l’agriculture dans la stratégie principale de lutte contre la pauvreté et de réalisation de l’objectif du millénaire pour le développement (éradication de l’extrême pauvreté et de la faim) et de rechercher d’un taux de croissance annuel moyen du secteur agricole de 6 % sur le plan national.

Une enquête menée par le ministère de la Santé en 2010 avait attesté que 540 000 enfants congolais meurent par an suite à la malnutrition et aux maladies diarrhéiques.

Les provinces qui enregistrent les taux de mortalité infantile les plus élevés sont le Maniema, le Katanga et l’Equateur, selon ce rapport.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: