Assemblée nationale : début des consultations sur la désignation des membres du bureau de la Ceni

Aubin Minaku, Président de l’Assemblée nationale congolaise le 15/04/2013 au Palais du peuple à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le bureau de l’Assemblée nationale entamera les consultations des groupes parlementaires sur la désignation des membres du bureau de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni) lundi 6 mai. Le président de la chambre basse du parlement, Aubin Minaku l’a annoncé samedi 4 mai, à l’issue du débat sur le sujet. Le bureau de l’Assemblée nationale présentera aussi le calendrier des programmes en vue de la désignation du bureau de la Ceni, le même jour.

Plusieurs recommandations ont ainsi été formulées par différents groupes parlementaires en vue de faciliter ces tractations.
Les avis des partis politiques sont partagés mais Aubin Minaku a indiqué que son bureau se tiendra à son rôle de facilitation et arbitrage tout en respectant la liberté de choix.
Lors du débat de ce samedi, certains groupes parlementaires, notamment celui regroupant l’Union pour la démocratie et le progrès social et ses alliés (UDPS et alliés) estiment que le poids politique de chaque parti doit être pris en compte. Ils pensent aussi que chaque composante devra désigner ses délégués de façon indépendante et libre et ont appelé les acteurs politiques à s’abstenir de toute ingérence.
De leurs côté, le groupe parlementaire du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) et le Mouvement de libération du Congo (MLC) ont insisté sur le respect de la loi en la matière, afin d’éviter tout dérapage, mettant l’accent sur la représentativité nationale et la représentation féminine.
L’article 53 bis de la loi modifiant la Ceni appelle le bureau de l’Assemblée nationale à prendre toutes les dispositions pour que l’installation de nouveaux organes de la Ceni soit effective dans les 45 jours après la promulgation de sa loi intervenue le 27 avril dernier.
La nouvelle Ceni comptera treize membres dont six de la majorité, quatre de l’opposition et trois de la société civile.
Parmi les treize membres qui composent la Ceni, six sont issus de la majorité présidentielle dont deux femmes et quatre de l’opposition dont une femme. Les trois autres membres proviennent de la société civile.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Sondage

Le Conseil national du travail plaide pour le réajustement du SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti, actuellement fixé à 3 dollars américains. Selon vous: