RDC: candidat gouverneur, Jean Lucien Busa promet de sortir l’Equateur de la pauvreté

Jean Lucien Busa, Secrétaire général adjoint du MLC, 12/04/2010 à Kinshasa.

Candidat gouverneur à l’Equateur, Jean-Lucien Busa Tongba s’est engagé, ce dimanche 5 mai à Mbandaka, à sortir la population de cette province de la pauvreté. Il est candidat sur la liste du Mouvement de libération du Congo (MLC), parti cher à Jean-Pierre Bemba Gombo.

«La province de l’Equateur vit une contradiction incroyable face à un potentiel immense. Elle dispose de 33 millions de terres arables sur les 90 millions que compte la RDC mais elle n’utilise que moins de 5% alors que les gens meurent de faim. Il suffit de faire la pêche et de planter pour qu’il n’y ait pas 93,6% d’Equatoriens pauvres », a déclaré le secrétaire général adjoint du Mouvement de Libération du Congo (MLC) dans un point de presse.

Parti à Mbandaka pour déposer sa candidature, Jean-Lucien Busa regrette que la majorité de la population de l’Equateur vive en décas du seuil normal de la pauvreté, pourtant cette province regorge de beaucoup de potentialités.

Député national élu du territoire de Budjala, au Sud-Ubangi, Jean-Lucien Busa croit, une fois élu gouverneur de la province de l’Equateur, être capable de relever ce défi.

«Je suis candidat pour mettre fin à cette contradiction inacceptable et restaurer la dignité de l’Equateur, mise en mal dans toutes les statistiques économiques et sociales du pays», a jouté le candidat MLC.

Jean-Lucien Busa s’engage également à aider les habitants de l’Equateur à bénéficier de leurs différentes ressources forestières.

L’élection du gouverneur et du vice-gouverneur de l’Equateur, initialement prévue le 27 mai, a été reportée au 7 juin prochain. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) affirme avoir reçu de nombreuses demandes de prolongation de la période de dépôt des dossiers de candidature.

Le dernier gouverneur de l’Equateur, Jean-Claude Baende, a été relevé de ses fonctions par le chef de l’Etat après plusieurs épisodes de crises entre l’exécutif et l’Assemblée provinciale de l’Equateur.

Le chef de l’Etat, Joseph Kabila, avait motivé sa décision par le souci de mettre fin à la «crise grave et persistante» qui menaçait les institutions de la province de l’Equateur.

La population de l’Equateur attend un nouveau gouverneur après que la Cour suprême de justice (CSJ) a mis fin, le 23 avril dernier, à la crise de légitimité qui paralysait, depuis des mois, l’Assemblée provinciale de l’Equateur que dirigera désormais Jean-Gontran Ibambe.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: