Sud-Kivu : 3 combattants capturés après un échange de tirs entre Maï-Maï et FARDC

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Trois miliciens Maï-Maï Fudjo ont été capturés par l’armée après un échange de tirs entre les deux groupes, dimanche 14 juillet à Uvira, dans le Sud-Kivu. Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont également récupéré deux armes AK 47. Selon le commandant du 104e secteur des FARDC, ce sont les habitants de Kagando, dans la périphérie Nord de la cité d’Uvira, qui ont alerté la légion nationale de la police sur la présence de miliciens Maï-Maï du groupe armé Fudjo dans leur quartier.

La population accuse ces assaillants de tracasseries. Selon les habitants, chaque soir, ces miliciens interceptent les cultivateurs qui reviennent des champs pour les rançonner.

D’après un chef local à Kagando, les véhicules revenant du marché de Runingu sont arrêtés et les passagers rançonnés.

Du côté des miliciens, un des proches du commandant Fudjo a indiqué que les combattants en attente d’intégration manquent de nourriture. Il souhaite que le processus soit accéléré pour épargner la population de toutes ces tracasseries.

Pour sa part, le commandant du 104e secteur des FARDC à Uvira a indiqué que la question est traitée au niveau des responsables militaires à Uvira et à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu: les Mai-Mai fidèles à Soki continuent à percevoir des taxes illégales, après sa mort

Nord-Kivu : deux secteurs de Walikale occupés par des miliciens Maï-Maï

Sud-Kivu: des miliciens en attente de réintégration ont commencé à se redéployer

Sondage

Mots-clés populaires