RDC: trois jours de deuil national en mémoire de Nelson Mandela

Le héros de la lutte contre la ségrégation raciale Nelson Mandela est mort jeudi 5 novembre à Johannesburg. Ph. Droits tiers.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) décrète trois jours de deuil national à partir de ce vendredi 6 décembre en mémoire de Nelson Mandela, premier président noir de l’Afrique du Sud décédé jeudi 5 novembre à Johannesburg. 

«Le Gouvernement vient de décréter un deuil national de trois jours », a déclaré le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende, précisant que cette décision a été prise sur instruction du président Joseph Kabila, qui participe à Paris au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique.

Pendant ces trois jours, les drapeaux sont mis en berne sur toute l’étendue de la RDC. Les émissions radiotélévisées sur les médias publics doivent être adaptées à la circonstance, précise Lambert Mende.

Ecoutez :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La mort du héros de la lutte contre le régime raciste d’apartheid a suscité plusieurs réactions au sein de la classe politique congolaise.

Aubin Minaku salue la mémoire d’«un stratège pour le bien»

Pour Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, «tout homme politique, tout citoyen congolais, de la majorité comme de l’opposition politique, devrait davantage cultiver les valeurs portées par Nelson Mandela, essentiellement le courage, la persévérance, la tolérance, l’écoute de l’autre».

«Nelson Mandela devrait être pris comme un modèle d’homme d’Etat caractérisé particulièrement par la tolérance, le travail pour l’intérêt de la communauté, le sacrifice. Il s’est beaucoup sacrifié pour atteindre des objectifs nobles. Il aura démontré tout au long de sa vie qu’il était un stratège pour le bien, pour le vrai, pour le beau», a-t-il affirmé.

Au Sénat de la République, les élus ont observé une minute de silence avant la tenue de la plénière de ce vendredi, en l’honneur de l’illustre disparu.

«Il savait danser avec son peuple et chanter avec lui », selon Vital Kamerhe

Du côté de l’opposition congolaise, le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe, a salué la mémoire d’un homme charismatique que tous les Congolais devraient imiter en s’aimant et se tolérant les uns les autres.

«C’était un homme de paix, de tolérance, d’amour, de réconciliation. Cet homme était charismatique. Il savait à la fois faire peur, c’est-à-dire vous persuader de faire le bien parce qu’il savait sanctionner. En même temps, il savait danser avec son peuple et chanter avec lui. C’était un grand sportif devant l’éternel. On l’a vu jouer au football, au rugby, malgré son âge. Un homme de tous les âges», a-t-il raconté.

Pour l’ancien président de l’Assemblée nationale, Nelson Mandela est une leçon pour l’Afrique des Grands Lacs et l’Afrique centrale.

«Là où des ethnies se détestent parfois pour rien, Mandela a démontré qu’il peut mettre parfois différentes races ensemble et créer ce qu’on appelle aujourd’hui la nation arc en ciel. Nous devons dire aujourd’hui et maintenant : aimons nous les uns les autres, tolérons- nous et nous allons bâtir un Congo et une Afrique meilleurs», a-t-il expliqué.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (108)
FARDC (65)
Ceni (62)
Kasaï (59)
Monusco (43)
Elections (43)
Beni (42)
Police (33)
Onu (30)
Kinshasa (27)
CNSA (26)
Division I (24)
Caf (23)
Ituri (22)