Les positions des ADF/Nalu à Beni

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

L’armée congolaise a lancé le jeudi 16 janvier les opérations contre les rebelles ougandais des ADF/ Nalu, actifs dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Cette rébellion, responsable de plusieurs exactions contre les populations civiles, occupe plusieurs positions dans cette partie de la province. La position des ADF/ Nalu la plus proche de Beni est située au village Kambi ya Miba, à environ 35 kilomètres de la ville dans le secteur de Beni-Mbau.

Sur les quatre groupements que compte ce secteur, trois seraient presque totalement occupés par ces combattants ougandais.

Dans le secteur de Rwenzori, les ADF/Nalu sont signalés à Kavuwavuwa, Ntoma, Kisima et Kikingi. Ce dernier village est considéré comme l’une des bases les plus importantes des rebelles ougandais.

Au Sud du territoire de Beni, dans la collectivité de Bashu, les ADF/ Nalu sont présents à Mwalika. Ce village est considéré par certaines sources  sécuritaires et de la société civile comme l’un des centres d’entraînement de ces rebelles.

Dans le groupement de Bambuba-Kisiki, le plus touché par les enlèvements des civils, des sources locales signalent la présence des combattants ougandais dans plus de neuf villages dont Chuchubo, Makoyova et Makembi, considérés comme des bastions des ADF/Nalu.

La présence de ces rebelles est aussi signalée dans vingt et une des vingt-cinq localités que compte la chefferie de Watalinga.

Les ADF/Nalu sont régulièrement accusés d’enlèvements à Beni. Depuis 2010, indiquent des sources administratives et de la société civile, ces rebelles ont enlevé plus de 800 personnes.

Parmi elles, trois prêtres du Diocèse de Butembo–Beni qui ont totalisé une année aux mains de leurs ravisseurs en octobre dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Sondage

Mots-clés populaires