Ituri : Norbert Ezadri demande aux groupes armés de profiter de l’amnistie pour désarmer

Ezadri Norbert, premier rapporteur de l’Assemblée nationale de la RDC le 12/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le rapporteur de l’Assemblée nationale, Norbert Ezadri Eguma, demande aux groupes armés actifs en Ituri de déposer les armes pour bénéficier de la loi sur l’amnistie adoptée au Parlement au début du mois de février. Il a lancé cet appel le lundi 17 février à Bunia où il passe ses vacances parlementaires.

« Il y a des groupes armés résistants ici en Ituri qui devraient profiter de cette loi. Je vais parler du cas du groupe armé de Morgan, les FRPI, les ALPC qui se retrouvent bien dans cette période du 18 février 2006 au 20 décembre 2013 », a-t-il déclaré.

Pour le rapporteur de l’Assemblée nationale, cette loi sur l’amnistie est une « main tendue par la République ».

Plusieurs groupes armés insécurisent les populations civiles en Ituri. Parmi eux, on compte notamment la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) du chef milicien Cobra Matata. Ce dernier exige depuis plusieurs mois d’être amnistié pour intégrer l’armée avec ses hommes.

La loi portant amnistie pour faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques a été promulguée le 11 février dernier par le Chef de l’Etat. Cette amnistie couvrira la période du 18 février 2006 au 20 décembre 2013.

Sondage

Le Conseil national du travail plaide pour le réajustement du SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti, actuellement fixé à 3 dollars américains. Selon vous: