Le ministre Vunabandi salue l’action des femmes volontaires de la RDC

Célestin Vunabandi, Ministre du Plan de la RDC le 12/09/2013 à Kinshasa, lors de la remise d’un lot de véhicules par le Premier ministre, Mata Ponyo pour le recensement national. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les organisations féminines congolaises ont joué un rôle de premier plan dans la prise en charge des victimes de multiples guerres qui ont sévi pendant plusieurs années en RDC. Le ministre du Plan, Célestin Vunabandi, l’a déclaré à l’ouverture jeudi 6 mars d’une série de manifestations organisées à Kinshasa en prélude à la Journée internationale de la Femme. Plusieurs dizaines organisations féminines de la RDC s’investissent volontairement dans le développement de leur communauté. Sans attendre d’être payées ni récompensées, ces femmes congolaises acceptent de donner leur vie au service des victimes de la guerre, des violences multiformes et de la misère, a-t-il indiqué. 

Comme volontaires, elles prennent aussi en charge des enfants abandonnés, issus de viol, traités de sorciers, ainsi que des personnes arrêtées arbitrairement.

«C’est parce que nous ne voulons pas regarder les gens souffrir. Nous voulons apporter notre contribution. Nous voulons l’égalité et la justice. Et ce n’est facile pour une femme», a expliqué la présidente de l’association Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral (Sofepadi), Julienne Lusenge.

Tout en saluant toutes ces actions volontaires réalisées par la femme congolaise, le ministre du Plan a annoncé le lancement dans les prochains jours d’un programme national de volontariat.

«Ce que nous voulons, c’est de voir des femmes s’impliquer davantage dans les actions de développement, comme elles l’ont d’ailleurs fait. C’est aussi cela que nous pensons promouvoir à travers ce programme national de volontariat», a précisé Célestin Vunabandi.

Il a recommandé aux femmes volontaires d’exercer leur engagement dans les mêmes conditions que les hommes. Il a invité également les autorités administratives et coutumières à leur garantir cette liberté en prenant toute les dispositions nécessaires.

Organisées par France Volontaire en partenariat avec le Programme de volontariat des Nations unies, le secrétariat national du volontariat ainsi que la Sofepadi, ces activités visaient à promouvoir l’implication des femmes dans les actions de volontariat.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: