Nord-Kivu : paralysie des activités sociales et économiques à Kamandi et Kikuvo

Nyabiondo centre dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Une journée ville morte a été observée mercredi 6 août à Kamandi et à Kikuvo, deux villages situés à plus de 150 kilomètres au Nord de Goma (Nord-Kivu). Selon la société civile locale, la population proteste contre l’arrestation et la détention préventive de la chef de poste d’encadrement administratif de Kikuvo depuis trois jours par l’auditorat militaire de Kirumba.

Les activités socio-économiques sont restées paralysées Toute la journée à Kamandi et à Kikuvo. Pas de marchés ni circulation des motos taxi. Les boutiques, kiosques et pharmacies sont restés fermés. Même les paysans agriculteurs sont restés dans leurs domiciles.

Seuls les services étatiques et les points de vente des crédits de communication ont ouvert leurs portes.

La population s’insurge contre la procédure utilisée pour arrêter le chef de poste d’encadrement administratif, Hélène Mbweki.

Selon la population, Hélène Mbweki a été arrêtée la nuit du dimanche dernier à Kamadi lac et transférée manu-militari au cahot de l’auditorat militaire de Kirumba.

D’après l’inspecteur de cette institution judiciaire, Kambale Kiligha, la chef de poste entretenait un groupe de pécheurs clandestins. Ces derniers opèrent la pêche illicite sur le lac Edouard. Ces pêcheurs seraient favorisés par les militaires avec la complicité de l’incriminée.

Kambale Kiligha a affirmé que la procédure de son arrestation est légale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Mots-clés populaires

RDC (139)
Kasaï (74)
FARDC (59)
Ceni (48)
Monusco (44)
Beni (38)
Cenco (31)
Onu (30)
UDPS (29)
Linafoot (27)
Division I (25)
Kinshasa (23)
Kananga (21)