Rutshuru: les communautés appelées à une cohabitation pacifique

François Nzekuye. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Député élu du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), François Nzekuye appelle les communautés de sa circonscription électorale à vivre dans la paix. Il a lancé cet appel, mercredi 11 février, une semaine après de vives tensions survenues entre communautés Nandé et hutu à Kiwanja.

François Nzekuye a également appelé ses électeurs à bannir «l’ethnicisme »  qui, selon lui, a toujours freiné le développement du territoire de Rutshuru. Il estime que les autorités et notabilités doivent s’impliquer pour le retour d’une paix durable dans cette partie du Nord-Kivu.
«Je crois qu’il faut faire un appel à l’apaisement et à la coexistence pacifique entre populations. Il importe à nous responsables de réunir nos communautés ensemble pour pouvoir appeler au calme et considérer que les incidents peuvent arriver dans la vie. Et qu’un acte d’un sujet Nande ne doit pas être considéré comme celui de tous les Nande. De la même manière, l’acte d’un citoyen hutu, ne doit pas être considéré comme celui posé par tous les hutus», a exhorté cet élu de Rutshuru.
Il a également plaidé pour un partage équilibré des responsabilités au sein de l’administration territoriale pour éviter des conflits entre communautés :
«Cet amalgame doit cesser et nous devons fournir un effort de l’acceptation mutuelle et de partage équilibré des postes de responsabilité parce que les frustrations proviennent parfois lorsque une seule communauté à droit au chapitre au détriment des autres ».

A (re) lire: Nord-Kivu : vive tension à Kiwanja après l’assassinat d’un commerçant

François Nzekuye a par ailleurs appelé les communautés de Rutshuru à s’accepter mutuellement pour le développement de ce territoire.

Il y a une semaine, une tension a régné entre Nandé et hutu, après qu’un commerçant de la communauté Nande a été tué par des présumés milciens Nyatura. Les Nandé accusaient les Hutu d’avoir commandité ce meurtre.
Toutes les activités étaient paralysées à Kiwanja, cité du Nord-Kivu où ce commerçant avait été tué. Boutiques, marchés et écoles étaient fermés.

Sondage

Mots-clés populaires