RDC: moins de 1% de la population seulement a accès à Internet

Une page Internet.

Moins de sept cent mille Congolais ont accès à Internet en RDC, sur quelque soixante dix millions d’habitants, soit moins de 1% de la population. Ces statistiques ont été fournies jeudi 7 novembre à Radio Okapi par une source officielle sous couvert d’anonymat. Selon elle, le taux de pénétration d’internet en RDC se serait situé à 0,87% en 2011.

Le taux de pénétration d’Internet en RDC reste très faible malgré son évolution de 0,29% à 0,87% de 2010 à 2011.

Les opérateurs de téléphonie mobile présents en RDC fournissent de plus en plus l’accès à Internet. Ce qui expliquerait, selon les experts, le petit accroissement observé.

Selon eux, les coûts trop élevés des services et le manque d’infrastructures bloquent l’accès du plus grand nombre à Internet. Les coûts élevés sont justifiés par la cherté de la location du satellite qui augmente la charge des entreprises fournisseuses d’Internet, affirment-ils.

Pour eux, la connexion de la RDC au câble à fibre optique et la mise en place d’infrastructures adéquates, dont un point de change, permettraient de rendre la toile plus accessible aux personnes ayant un faible revenu.

« Un frein au développement »

Selon les experts du secteur, le faible taux de pénétration d’Internet en RDC constitue un frein au développement de ce pays.

Du point de vue des échanges commerciaux, par exemple, Internet permet le e-commerce ou commerce à distance, grâce auquel ventes et achats se font via le réseau, produisant des gains de temps et d’argent.

La vente à distance permet en effet de diminuer les charges des commerçants qui, à leur tour, réduisent les coûts des marchandises. Internet permet de supprimer les coûts comme les frais de transport qu’engendrerait un déplacement.

Sur le plan administratif, Internet offre également d’énormes facilités, notamment dans la centralisation des données ou en rendant pus faciles les démarches administratives.

On peut compter d’autres avantages dans les domaines de l’éducation, avec l’enseignement à distance ou la télémédecine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: