Province Orientale : l’exploitant minier AGK annonce la création de 1 900 emplois d’ici 2013

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

La compagnie minière Ashanti Goldfields Kilo (AGK), exploitant l’or à Mongbwalu, à plus de  80 kilomètres au nord de Bunia, en territoire de Djugu dans la province Orientale, a annoncé la création de mille neuf cent emplois, lors de la de la construction d’une usine de traitement d’or d’une capacité de 40 000 tonnes de minerais par mois à Hadi Dikanga d’ici 2013.  L’annonce a été faite le samedi 17 novembre à l’occasion  de la  présentation de la cinquième et dernière consultation publique sur les résultats d’étude d’impact environnemental du projet Mongwalu.

Les milles neuf cent emplois promis se matérialiseront en deux phases  dont mille trois-cent  pendant la construction de l’usine et six-cent autres au cours des opérations de production proprement dites, a dit  le chargé du développement communautaire d’AGK.

La Société civile d’Ituri de son  côté  a accueilli favorablement cette nouvelle et souhaite voir AGK poser les actions sociales concrètes et durables pour le développement de ce coin, notamment l’asphaltage de l’axe routier Bunia-Mongbwalu, la construction des infrastructures scolaires et sanitaires modernes.

«  L’or est un minerai qui peut donner aussi facilement beaucoup de moyens. A ce niveau là nous attendons aussi par exemple l’asphaltage des routes comme des routes des grandes villes, la construction des hôpitaux modernes  par rapport aux hôpitaux que nous avons ici, la construction des universités pour nos enfants, donc des actions concrètes et de durabilité », a souligné Béatrice Dive membre de la Société civile et coordonatrice d’une association des mamans de la place.

A cette même occasion, l’AGK a remis à la Société civile d’Ituri, une copie de la décision du ministre  des Mines portant approbation des résultats de l’étude d’impact environnemental  menée à Mongbwalu par une maison de recherche scientifique pour  son compte.

Ashanti Goldfields Kilo est une société privée (dont Okimo 14%, Ashanti Goldfields Company Limited 86%) qui a pour objet social l’exploitation de l’or. Ses activités minières se concentrent sur une partie de la concession C40 appartenant à l’OKIMO en vertu d’un contrat d’amodiation signé entre celui-ci et KIMIN dont Ashanti Goldfields avait acheté les parts.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: