RDC : les entreprises vont verser 0,5 % de leur masse salariale à l’Office national de l’emploi

Sous la tante des Nations Unies, des démandeurs d’emploi préparent leurs dossier ce 5/5/2011 à Kinshasa, lors de la foire de l’emploi organisée par la MONUSCO. Radio Okapi/ John Bompengo

Les entreprises de la RDC vont désormais verser à l’Office national de l’emploi (Onem) 0,5 % de leur masse salariale. C’est ce qu’a déclaré, lundi 28 janvier, le ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Modeste Bahati Lukwebo, à l’issue des concertations avec des syndicats patronaux.

Bahati Lukwebo a rappelé que cette mesure était une application de la loi qui prévoit que les employeurs puissent contribuer au budget de l’Onem. Mais la loi n’avait pas fixé la hauteur de cette contribution.

« Il fallait qu’il y ait des concertations pour qu’on puisse fixer ce pourcentage. L’Onem avait sollicité 2% de la mase salariale des entreprises, la Fec [Fédération des entreprises du Congo] avait répondu négativement. Finalement, nous sommes arrivés à déterminer le pourcentage de 0,5% de la masse salariale au titre de contribution des employeurs au budget de fonctionnement de l’Onem », a expliqué le ministre.

L’Onem est une institution publique chargée d’assurer les liaisons entre les employeurs et les demandeurs d’emploi ainsi que de produire les statistiques sur l’emploi.

Mais faute de moyens, l’office éprouve des difficultés pour fonctionner correctement. Dans certaines provinces, les agents de l’Onem ont été chassés de leurs locaux, faute de paiement du loyer locatif.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Dans deux conférences de presse séparées hier à Kinshasa, Martin Kobler, le chef de la Monusco et Thomas Periello, envoyé spécial des Etats-Unis dans les Grands Lacs ont réaffirmé la position de la communauté internationale qui tient à voir la RDC organiser la présidentielle et les législatives dans les délais constitutionnels. Selon vous: