Question à la Ceni: est-ce qu’un candidat peut battre campagne en utilisant les biens et les finances publics ?

La campagne électorale débute, selon le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le 28 octobre pour prendre fin le 26 novembre, deux jours avant les scrutins présidentiel et législatifs. A cette fin, les candidats à la course auront besoin d’argent pour leur campagne. Le public se demande alors, est-ce qu’un candidat peur battre campagne en utilisant les biens et les finances publics ?  

Le chargé de sensibilisation de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), désiré Molekela, déclare que pendant la campagne, la loi interdit aux candidats d’utiliser des biens, des finances et le personnel de l’Etat à des fins de campagne électorale.

«Il y en est de même pour les entreprises, établissements et organismes publics, ainsi que les sociétés d’économie mixte», ajoute-t-il.

Désiré Molekela précise que le candidat qui utilise des biens, finances et personnel de l’Etat est puni de radiation de la candidature ou de l’annulation de la liste des partis ou regroupements politiques incriminés.

Selon la loi, toute personne peut saisir la Ceni pour obtenir l’application de cette disposition.

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: