Comment peut-on garantir la transparence des opérations électorales ?

La transparence du processus électoral est garantie par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et par la présence des observateurs nationaux et internationaux ainsi que des témoins des candidats, des partis politiques ou des regroupements politiques aux opérations électorales.

Il faut dire que le secret du vote est garanti par l`installation dans chaque bureau de vote d`un ou de plusieurs isoloirs, par l’interdiction du vote par procuration et du vote par correspondance.

La fiabilité des résultats électoraux est garantie d’une part, par la transformation immédiate du bureau de vote en bureau de dépouillement, et d’autre part, par l’affichage des résultats dans chaque bureau de dépouillement ainsi que dans les bureaux de liaison et de représentation provinciale de la Ceni.

La transparence est garantie entre autre par les témoins et des observateurs. Alors qui peut avoir qualité de témoin ou d’observateur ?

On peut qualifier de témoin ou d`observateur, tout Congolais ou étranger mandaté par un candidat indépendant, un parti politique, une organisation nationale ou internationale et accrédité par la Ceni pour assister  aux opérations électorales.

Ce témoin ou observateur est choisi parmi les personnes inscrites sur la liste des électeurs.

L’absence des témoins ou d’observateurs sur le lieu des opérations électorales n’est pas un motif d`invalidation du scrutin. 

Notons que les témoins  sont à la charge de ceux qui les ont mandatés ou désignés. Par contre les observateurs ne sont à la charge, ni de l`Etat, ni de la Ceni, mais leur sécurité est garantie par le gouvernement.

Quel rôle les témoins et observateurs jouent-ils lors des opérations électorales ?”

Les témoins et les observateurs ont un rôle important à jouer lors des différentes opérations de vote dans notre pays. Ils constatent le déroulement du vote, les différentes irrégularités qui peuvent se glisser ainsi que les insuffisances qui peuvent être constatées.

Les média, comme Radio Okapi, informent les électeurs de la réalité du fonctionnement des élections et aident ainsi les citoyens à contrôler le bon déroulement des opérations de vote sur l’ensemble du territoire national

 

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: