Les hommes de Morgan opèrent de nouvelles violences contre les habitants de Mambasa

Situation sécuritaire en Province Orientale : des personnes brûlées vives, des oreilles des jeunes gens coupées, des femmes violées.

Ces brutalités sont l’œuvre de la milice de Paul Sadala alias Morgan. Mercredi 7 novembre, ils ont pris pour cible, des villageois habitant Lelesi et Muzaimbwa, deux entités voisines à l’ouest    de Biakato, dans le territoire de Mambassa. Des sources concordantes parlent aussi des actes de pillage systématique.

La semaine dernière, ces miliciens avaient attaqué les villages de Masikini et Makodisala. Ils avaient tué plusieurs personnes et incendié quatre hors-bords et d’autres biens de valeur.

  • Comment analyser cette situation d’insécurité persistante dans cette partie de l’Ituri ?
  • Que faire pour pacifier cette contrée ?

Invités:

  • Général Jean-Claude Kifwa, Commandant de la 9ème région militaire (Province orientale).
  • Grégoire Lusenge Kakule, Député national de l’opposition et secrétaire général adjoint du parti politique Rcd/Kml. Il est élu du territoire de Mambasa en Ituri.
  • Dismas Kitenge, Président du groupe Lotus, Ong de défense des droits de l’Homme basée à Kisangani et vice-président de la Fédération internationale des droits de l’Homme (Fidh).

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: dec@radiookapi.net

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

« Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: