Les rebelles du M23 aux abords de la ville de Goma

Des soldats des Forces armées de la RDC revenant de leurs positions de Munigi (10 km de Goma) où ils affrontent le M23, dimanche 18 novembre 2012.

Les combats entre les rebelles du M23 et les militaires ont repris le jeudi 15 novembre dernier au Nord-Kivu.

Après avoir pris le contrôle de Kibumba, ils sont actuellement à 10 km de la ville de Goma. Mais depuis la dernière nuit, une accalmie est observée sur la ligne de front. Dans un communiqué publié, dimanche 18 novembre, les rebelles du M23 exigent du gouvernement congolais la cessation des hostilités et des négociations directes dans le 24 heures.

Ces négociations devraient impliquer notamment l’opposition congolaise, la société civile ainsi que la diaspora. Les rebelles exigent la démilitarisation de la ville de Goma et de son aéroport, contrôlé par l’armée loyaliste appuyée par la Monusco, ainsi que la réouverture de la frontière de Bunagana.

Cinq ministres du gouvernement dont celui de la Défense, de l’Intérieur et de l’Education séjournent depuis le dimanche à Bukavu. Ils doivent se rendre prochainement au Nord-Kivu.

Ces ministres sont chargés « d’organiser les secours d’urgence en faveur des victimes de cette dernière vague d’agression ».

  • Comment analyser cette situation ?

Invités:

  • Professeur Bob Kabamba, Professeur à l’Université de Liège en Belgique. Il est coordonnateur de la Cellule d’appui politologique en Afrique Centrale.
  • Professeur Philippe Biyoya, Politologue et professeur des relations internationales dans plusieurs Universités de Kinshasa.
  • Professeur Félicien Kabamba, Politologue et chercheur au Centre d’études politiques de l’Université de Kinshasa.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à dec@radiookapi.net.

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi 

Suivre l’émission:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255