Assemblée nationale: la majorité refuse un débat sur la situation dans l’Est

Le Premier ministre, Matata Ponyo, s’est expliqué le mercredi 28 novembre devant les députés au sujet de la situation dans l’Est de la RDC où les rebelles du M23 occupent plusieurs localités et la ville de Goma depuis leur offensive du 15 novembre dernier.

Tout en reconnaissant que la situation est très préoccupante dans cette partie du pays, il a affirmé que le moral des militaires déployés au front est au beau fixe.

Selon le premier ministre qui se voulait plutôt rassurant, la réorganisation des services de sécurité en cours permettra de rétablir la paix dans cette partie du pays.

Mais cette plénière consacrée à l’exposé de Matata Mponyo sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, a été suspendu dans la confusion par le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

A la suite d’une motion d’une députée de la majorité qui s’opposait à un débat autour du sujet, craignant que la séance « ne tourne aux injures et à la dérision », les députés de l’opposition ont vigoureusement protesté.

  •  Comment analyser cette situation ?

Invités:

  • Kakwata Nguza, Député national de la majorité présidentielle et 1er vice-président de la commission environnement, ressources naturelles et tourisme à l’Assemblée nationale.
  • Justin Bitakwira, Député national de l’opposition et président du groupe parlementaire Unc et alliés.
  • Jonas Tshiombela, Coordonnateur de la Nouvelle société civile du Congo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à dec@radiookapi.net.

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi 

Ecouter l’émission:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255