L’Union européenne appelle au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC

Les rebelles du M23 lors de leur entrée dans la ville de Goma en novembre 2012.

Dans une déclaration rendue publique lundi 10 décembre à Bruxelles, le Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne  appelle au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC. Elle rappelle que le soutien extérieur apporté à la rébellion du M23 est inacceptable.

L’Union européenne qui juge «intolérables» les violations des droits humains et les souffrances infligées aux populations de l’Est de la RDC, demande aux parties concernées par le conflit congolais de mettre un terme à leur soutien aux M23.

La même déclaration souligne que  l’UE demande au gouvernement congolais de «favoriser des efforts concrets visant à instaurer la sécurité et l’Etat de droit dans l’Est de la RDC».

Cette organisation se dit par ailleurs prête à contribuer activement aux initiatives pour une solution durable à la crise, mais aussi d’apporter son soutien au mécanisme conjoint de vérification (de la  frontière) élargi de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Ce mécanisme vise notamment à identifier les troupes du M23 ainsi que d’autres groupes armés opérant dans l’est de la RDC et à contrôler les mouvements à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

  • Comment analyser la déclaration de l’Union européenne ?

Invités:

  • André-Alain Atundu Liongo, Ancien ambassadeur au Rwanda et ancien diplomate à Paris. Il est cadre de la majorité présidentielle et président du parti politique Convention pour la démocratie et la république.
  • Professeur Arsène Mwaka, Professeur à l’Université de Kinshasa et député national de l’opposition. Il est cadre du parti politique Dcf/N.
  • Professeur Dominique Weerts, Professeur à l’Université de Liège en Belgique et consultant à la Cellule d’appui politologique en Afrique centrale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à dec@radiookapi.net.

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255