Ouverture à Lubumbashi de la conférence sur la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier

Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, lors de la célébration de 50 ans de l’indépendance à Kinshasa le 30 juin 2010.

Le président de la République démocratique du Congo a  procédé, ce mercredi 30 janvier, à Lubumbashi au Katanga, à l`ouverture de la conférence sur la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier.

Dans son discours à cette occasion, Joseph Kabila a proposé la lutte contre la fraude, la corruption et la contrebande minière comme l’une des pistes pour combattre le paradoxe entre les immenses richesses du pays et la pauvreté de la population congolaise.

Prennent part à ces assises des deux jours, plus d’une centaine de personnes dont les représentants de différentes institutions du pays, les responsables d’entreprises et les membres de la société civile.

  • Quelle analyse faire de l’organisation de cette conférence ?
  • Quels mécanismes mettre en place pour assurer la bonne gouvernance dans le secteur minier ?

Invités:

  • Mabolia Yenga, Coordonnateur national de Programme d’appui au secteur  minier (Promine), une structure dépendant du ministère des mines.
  • Franck Fwamba, Journaliste expert minier et éditeur du Mining News Magazine et membre de la société civile du Katanga.
  • Willy Kalengay, Directeur général de Géopolis, magazine économique des activités extractives.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à dec@radiookapi.net.

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi.

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: