Le général Abdallah Wafi parle de l’appui de la Monusco au système pénitentiaire de Goma

Le général Abdoullah Wafi, commissaire général de la police de la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le commissaire général de la police de la Monusco, général Abdallah Wafi, séjourne à Goma depuis le mercredi 5 décembre dernier accompagné notamment du responsable du bureau conjoint des droits de l’homme, celui de l’unité pénitentiaire et celui de la section d’appui à la justice. Il est l’invité de Radio Okapi ce lundi matin.  

La délégation onusienne a discuté avec le gouverneur du Nord-Kivu et ses collaborateurs de l’appui que la Monusco compte apporter pour rendre rapidement la prison de Goma opérationnelle. Cet établissement pénitentiaire a été saccagé lors de l’entrée des rebelles du M23 à Goma. Tous les détenus s’y sont échappés.

La question du retour des magistrats partis à Kinshasa, craignant pour leur sécurité, a aussi été abordée au cours de cette réunion.

« Et d’une façon générale, nous avons discuté de l’appui de la Monusco à la reprise des activités judiciaires et pénitentiaires », a affirmé le général Abdallah Wafi.

Le général Abdallah Wafi est interrogé par Moïse Mutunga.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage

Dans deux conférences de presse séparées hier à Kinshasa, Martin Kobler, le chef de la Monusco et Thomas Periello, envoyé spécial des Etats-Unis dans les Grands Lacs ont réaffirmé la position de la communauté internationale qui tient à voir la RDC organiser la présidentielle et les législatives dans les délais constitutionnels. Selon vous: