Docteur Mukwege : « Chaque Congolais devrait se sentir concerné par la question des viols des femmes »

Dr Denis Mukwege, médecin directeur de l’hôpital de Panzi au Sud-Kivu le 12/03/2013 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le docteur Mukwege est en séjour à Kinshasa deux mois après son retour à Bukavu qu’il avait quitté après une tentative d’assassinat. Il est l’invité de Radio Okapi ce mercredi. Pour le médecin, les viols qui se commettent au Sud-Kivu sont liés aux conflits armés. « En 2011, quand on a connu une stabilité relative [dans la région], rappelle-t-il, on a observé une baisse sensible du nombre de viols ».  

Malheureusement, regrette-t-il, depuis la reprise des violences en 2012 par le M23, « on a observé une recrudescence de violences faites aux femmes ».

Et pour lui, la question des viols des femmes devrait concernée tous les Congolais.

Le docteur Mukwege est interrogé par Mimie Engumba Mulongo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage

Des violences intercommunautaires ont fait des morts et plusieurs blessés ces dernières semaines dans les territoires de Lubero et Walikale, au Nord-Kivu. Selon vous, pour ramener la paix et la quiétude dans ces milieux, il faudrait surtout :