Gestion de l’aide européenne en RDC: Lambert Mende explique

 

Lambert Mende Omalanga, Ministre congolais de la Communication et des médias, lors d’une interview à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le soutien européen au processus électoral, à la réforme de la justice et de la police, à la gestion des finances publiques et au processus de décentralisation de la RDC a été jugé inefficace entre 2003 et 2011. Les auditeurs de la Cour des comptes européenne justifient cette situation par la mauvaise gestion des financements (près de deux milliards d’euros), mis à la disposition de la RDC.

Invité de Radio Okapi ce vendredi 4 octobre, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga, rejette ces accusations.

Il dénonce, de son côté, la volonté manifeste des auditeurs européens de salir le gouvernement congolais qui, selon lui, n’a jamais eu le contrôle direct ou indirect sur le financement de l’Union européenne.

«Nous ne sommes pas impliqués au niveau de la conception, de l’initiation et de l’organisation du projet. C’est devenue une tradition dans le chef de nos partenaires européens de penser à notre place, de décider à notre place de ce que doit être la priorité de leur intervention», a déploré le porte-parole du gouvernement.

Lambert Mende répond aux questions d’Innocent Olenga Lumbahee.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: