Prise à partie: les magistrats du Bas-Congo menacent de déclencher une grève illimitée

Le Syndicat national des magistrats du Congo (Synamac), section du Bas-Congo, s’est dit, samedi 11 août, opposé à la prise à partie des juges, une procédure spéciale devant la Cour suprême de justice (CSJ) initiée par un justiciable contre un magistrat pour dol ou concussion.

A l’issue d’une assemblée générale tenue samedi à Matadi, les magistrats de cette province de l’Ouest de la RDC ont adressé une pétition au Premier président de la CSJ et aux hautes autorités judiciaires militaires. Dans ce document, ils ont menacé de débrayer.

«Que le Parlement arrête avec la procédure de prise à partie. Si notre haute hiérarchie ne nous répondait pas avant la rentrée parlementaire, nous allons observer une grève à durée indéterminée», a prévenu le secrétaire provincial du Synamac /Bas-Congo, Patrice Yalebe.

«Notre droit est en train de reculer», a-t-il déploré.

Au cours cette assemblée, ce syndicat a également exigé le paiement de salaire de 1600 dollars au magistrat le moins gradé.

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: