Katanga : le CSAC met en garde les médias contre des injures et incitations à la haine

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel de la communication (CSAC) met en garde les médias publics et privés sur “les dérives constatées depuis un certain temps à Lubumbashi”. La rapporteur de cette structure, Chantal Kanyimbo, reproche aux journalistes de bafouer les règles d’éthique et déontologiques en se livrant aux injures et aux appels à la violence et à la haine qui passent à longueur des journées dans des médias.

Chantal Kanyimbo invite les directeurs des programmes des média émettant à Lubumbashi à donner leurs moyens de défense avant que les dossiers des dérapages n’entrent en instruction au niveau du secrétariat du CSAC.

Le CSAC, l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) ainsi que l’Observatoire des médias Congolais (OMEC) tous de la section Katanga ont conjointement signé un communiquer rappelant aux journalistes de Lubumbashi le respect de la déontologie.

Sondage