Kananga: la SNCC exige la destruction des constructions «anarchiques» le long du rail

La Société nationale des chemins de fer du Congo à Kananga (SNCC) accuse les commerçants et d’autres privés d’occuper anarchiquement des terrains longeant la voie ferrée. Ces derniers disent plutôt les avoir acquis en bonne et due forme auprès de l’Etat.

La SNCC exige la destruction de toutes les constructions érigées sur cet espace compris entre le marché centre central et le rond-point Pax dans le centre ville. Sur place, elle a érigé des panneaux avec mentions «Terrain privé de la SNCC. A ne pas toucher».

Les occupants ne veulent pas l’entendre de cette oreille. Ils estiment avoir acquis normalement leurs parcelles et demandent à la SNCC de s’adresser aux directions provinciales des affaires foncières et de l’Urbanisme et Habitat.

Le coordonnateur provincial de la Nouvelle société civile du Congo (NSCC) est du même avis. Il a salué le lotissement de cette concession par les autorités provinciales, qui selon lui, met fin à l’insécurité qui y prévalait.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: