Beni: le député Kiro Tsongo dénonce le laxisme des autorités face à l’insécurité

L’année 2012 a été marquée par des pillages, viols, meurtres et assassinats à Beni, a indiqué, mercredi 2 janvier, Grégoire Kiro Tsongo, député national élu de cette ville du Nord-Kivu. Selon lui, le laxisme des autorités et des enquêtes interminables favorisent la recrudescence de l’insécurité à Beni. 

Ce députe de l’opposition a condamné notamment le récent meurtre d’un opérateur économique local par des hommes armés. Pour lui, ce crime «traduit l’échec des autorités à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, qui est pourtant leur obligation première ».

Kiro Tsongo a dénoncé aussi l’arrestation arbitraire des membres et cadres de l’opposition:

«2012 aura été aussi l’année de la faillite des droits et libertés fondamentaux : arrestations arbitraires suivis de déportations vers Kinshasa pour les uns ; brimade de tous genres et humiliations pour les autres. Le tout se résumant en une chasse à tous ceux dont le seul tort est d’être membres ou sympathisants des partis de l’opposition

Les autorités locales n’ont pas encore réagi aux accusations de ce parlementaire.

Sondage