La saison de la pêche lancée au Katanga

Pêcheurs sur le fleuve Congo, au niveau du Pool Malebo, non loin de Kinshasa. 2004.

Les pêcheurs du Katanga reprennent du service dès ce vendredi 1er mars. Tous les ans, la pêche est suspendue pendant trois mois dans les lacs, rivières, et cours d’eau afin de laisser aux poissons le temps de se reproduire. Cette année, l’instruction gouvernementale n’a pas été respectée à Bukama, 500 km de Lubumbashi, à cause de l’insécurité alimentée par les miliciens Maï-Maï, affirme l’administrateur de ce territoire.

Les miliciens ont empêché les équipes de surveillance de se rendre dans plusieurs groupements.
Les brigades de surveillance avaient commencé leur travail avec un retard dans plusieurs localités de la province du Katanga, notamment de Kilwa, Sandoa et Malemba Nkulu.

Au territoire de Kasenga, par exemple, le retard était du au manque de moyens logistiques pour déployer les éléments de la brigade de surveillance sur la rivière Luapula, affirme le chargé de pêche de ce territoire. De nombreux pêcheurs bravent l’interdiction de pêcher la nuit. D’où le déploiement des équipes de surveillance.

Le budget alloué à la surveillance du respect de la fermeture de la pêche au Katanga est passé de 100 000 000 Francs congolais (soit environ 111 000 dollars américains) il y a quatre ans, à plus de 300 000 000 de FC (soit 333 333 dollars américains) cette année.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: