Un député allemand s’oppose à l’exploitation du pétrole dans le parc national des Virunga

Le vice-président de la majorité présidentielle au parlement allemand, Dr Christian Ruck s’engage à empêcher la destruction du patrimoine congolais au parc national de Virunga au Nord-Kivu. Il l’a fait savoir jeudi 1er août à Kinshasa où il clôturait une mission de trois jours. Il estime que l’exploitation pétrolière détruirait la biodiversité de ce parc classé patrimoine mondial de l’Unesco en péril. Plusieurs espèces animales et végétales rares y vivent.

Virunga est le plus beau parc au monde qui peut attirer beaucoup de touristes et contribuer à l’économie congolaise, a déclaré Dr Christian Ruck, au cours d’une conférence de presse sanctionnant la fin de sa mission de trois jours à Kinshasa.

L’exploitation pétrolière détruit l’environnement, a-t-il affirmé, en réaction au projet d’exploration et de production du pétrole dans le bloc 5 du rift albertin Est accordé à l’entreprise Soco internationale en juin 2010 par les autorités congolaises.

Le député allemand du groupe parlementaire CDU affirmé avoir déjà initié des motions parlementaires dans son pays pour s’opposer à ce projet et au braconnage dans le parc national des Virunga.

Après avoir écrit au chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, il a dit être venu faire son plaidoyer auprès du président de l’Assemblée nationale, du ministre des Hydrocarbures et sensibiliser les protecteurs de l’environnement à la protection de la biodiversité.

Créé en 1925 sous l’appellation de parc national Albert, le parc national des Virunga s’étend sur 7.800 km². Il abrite des gorilles en voie de disparition et 3 000 autres espèces d’animaux. Il a été classé site du patrimoine mondial en péril depuis 1994.

Depuis la signature de l’ordonnance présidentielle accordant l’exploration et la production du pétrole dans le bloc 5 du rift albertin Est de la RDC à l’entreprise Soco internationale en juin 2010, ce projet bute à des résistances de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), des élus locaux et des ONG environnementales. Ce bloc couvre environ les trois quarts de la superficie totale du parc.

Groupes armés

Selon le député Duck, l’Allemagne appuie la transition vers une exploitation contrôlée et certifiée des matières premières extraites de l’Est du Congo. Il a précisé que son pays était prêt à aider la RDC à mettre fin à la guerre dans l’est et à instaurer la paix.

«Dès mon retour en Allemagne, je vais rapporter à l’ambassadrice du Rwanda [à Berlin] mon opinion mais aussi le désir du parlement allemand de [voir le Rwanda] faire une paix durable avec la Congo», a promis Dr Christian Ruck.

Il a fait cette déclaration en présence de son homologue congolais Didace Pembe, président du Parti écologiste (Peco), qui a affirmé que la présence des groupes armés portait préjudice à l’écosystème. Il a plaidé pour que ces «forces négatives » soient démantelées pour rendre les «parcs nationaux viables et exploités à des fins commerciales». 

A lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: