RDC: le ton monte à la frontière avec le Rwanda-Romandie

Les affrontements ont repris lundi entre les rebelles et l’armée congolaise, par des échanges de tirs d’obus aux portes de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), à la frontière avec le Rwanda. Kigali a accusé la RDC de l’avoir “délibérément” bombardé, ce que Kinshasa a aussitôt démenti.

Le mouvement rebelle congolais du M23, qui avait défait l’armée dimanche et pris position à seulement quelques kilomètres du centre de Goma, a repris lundi après-midi ses tirs, après que le gouvernement de Kinshasa eut refusé de négocier avec lui.

Le chef d’état-major du Mouvement du 23 mars (M23) a qualifié “d’inévitable” cette reprise des combats, en raison du refus l’armée congolaise de se retirer de la capitale de la province du Nord-Kivu. En matinée, le M23 avait lancé un ultimatum au gouvernement, lui demandant d’ici 24 heures de démilitariser Goma et d’annoncer l’ouverture de négociations.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a répondu que Kinshasa “ne négocierait pas” avec les rebelles et a qualifié le M23 de “forces fictives mises en place par le Rwanda pour dissimuler ses activités criminelles en RDC”. Lire plus sur romandie.com

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: