RDC : échec des dirigeants africains à s’entendre sur un plan de paix-Le Point

Les dirigeants africains n’ont pas réussi à s’entendre sur un plan régional de paix dans l’Est de la République démocratique du Congo, lundi en marge d’un sommet également consacré à la mise en place d’une force africaine face aux islamistes au Mali.

La signature d’un accord-cadre régional pour ramener la paix dans cette région de RDC minée par les agissements de groupes rebelles était prévue lundi, en marge du 20e sommet de l’Union africaine à Addis Abeba, mais la cérémonie a été annulée in extremis, a annoncé l’ONU.

“C’est un sujet très complexe” et “des discussions se poursuivent”, a déclaré sans autre détail Eri Kaneko, une porte-parole du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, sous l’égide duquel cet accord aurait dû être conclu entre huit chefs d’Etat, dont ceux de la région des Grands Lacs.

Aucun détail n’a pu être obtenu sur les raisons de cette annulation. Lundi matin, les présidents rwandais Paul Kagame et ougandais Yoweri Museveni s’entretenaient en tête-à-tête en marge du sommet, a constaté un journaliste de l’AFP. Ils ont été rejoint plus tard par leur homologue congolais Joseph Kabila.

Kigali et Kampala ont été accusés dans un rapport de l’ONU de soutenir la rébellion du M23, qui combat l’armée de RDC depuis mi-2012 et a pris le contrôle d’une partie de la province du Nord-Kivu, frontalière du Rwanda, ce que ces deux pays démentent vertement. Lire la suite sur lepoint.fr

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: