RDC : le chef de la diplomatie comorienne à Kinshasa-RFI

L’enquête se poursuit aux Comores dix jours après une tentative de coup d’Etat qui a entraîné l’arrestation d’une quinzaine des personnes dont un présumé mercenaire français, un Tchadien et six Congolais de RDC, dont un est présenté comme un colonel. Des mercenaires congolais aux Comores, c’est une première. Les enquêteurs essaient de comprendre les ramifications de ce complot. Le ministre comorien des Affaires étrangères est à Kinshasa ce vendredi 3 mai pour en parler avec les autorités congolaises.

L’un des Congolais incarcérés à Moroni est présenté comme le colonel Joris Nkombe Amba. On n’est pas encore certain de la validité de cette identité ; d’autant qu’un colonel, portant le même nom était répertorié dans les rangs de l’armée ici, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Mais il est décédé.

Ce colonel congolais, âgé de 36 ans, est résident en France. En revanche, ses compatriotes et subordonnés, au nombre de cinq, venaient tous de Kinshasa, selon les premières constatations des enquêteurs comoriens.

Ils sont arrivés ensemble aux Comores le 13 avril dernier, via Addis-Abeba et Nairobi. Ils ont été arrêtés une semaine plus tard, pendant le week-end des 20 et 21 avril, alors qu’ils s’apprêtaient, selon les autorités comoriennes, à renverser le président Ikililou Dhoinine. Lire la suite sur rfi.fr

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: