Care : Ingénieur en Eau, Hygiène et Assainissement (1)

CARE International est une O.N.G Internationale œuvrant dans plus de 70 pays à travers le monde, avec comme objectif commun la lutte contre la pauvreté au travers des projets de développement. Son action vise à travailler avec les communautés vulnérables pour faire face aux situations de crise, et renforcer leurs capacités à réaliser leurs aspirations, dans la dignité.
Mue par cette mission, elle œuvre en R.D.C. depuis 2002 entre autre dans les domaines de la Santé, de l’Education, de l’environnement, de la Société Civile et Gouvernance et de l’Agriculture.
Kinshasa BOPETO est un projet qui vise l’accroissement de l’accessibilité en eau potable à travers le renforcement des capacités de la jeunesse à Kinshasa, plus particulièrement, les jeunes de la Zone de santé de Selembao. Cet effort devra conduire au changement de comportement concernant l’hygiène et l’assainissement des membres de la communauté dans laquelle interviendra le projet. Le projet sera exécuté, avec l’aide des partenaires (L’Hôpital Général de Référence de Selembao, les regroupements des jeunes et les Leaders locaux). A travers ce projet d’Eau, Hygiène et Assainissement, 1.125 personnes (malades, garde-malades et corps médical) de HGR MAKALA et 15.397 personnes (Hommes, Femmes et enfants ) des Avenues Sonabata, Luzumu, Boma, Matadi et Ilwa de l’Aire de Santé INGA auront accès aux services d’eau potable en quantité et qualité suffisante ,aux services d’assainissement digne et enfin ,à un environnement sain grâce aux changements des comportements par des séances des sensibilisations sur la Promotion d’Hygiène Publique; cela pour une population totale de 16522 habitants bénéficiaires aussi bien de HGR Makala et de 05 avenues ciblées de l’Aire de Santé d’Inga.

Basé (e) a’ Kinshasa, sous la supervision directe du Chef de projet, le (la) titulaire du poste aura pour responsabilité principales d’effectuer l’étude de faisabilité technique et l’impact des activités WASH au sein des communautés, la mise en œuvre des activités du projet, le suivi et évaluation des activités du projet, ainsi que la supervision des activités du volet WASH du projet , le tout dans le respect des politiques et procédures de CARE et des bailleurs de fonds.

Compétences requises :
• Si vous êtes méthodiques et savez organiser votre travail ;
• Si vous aimez drainer les autre vers l’atteinte d’un objectif commun tout en appuyant et renforçant leurs capacités ;
• Si vous savez créer et entretenir des bonnes relations interpersonnelles au sein de l’équipe ;
• Si vous aimez créer et entretenir des relations avec les associations et Organisations Non Gouvernementales locales ;
CARE a besoin de vous dans son équipe.
Qualifications requises :
• Diplôme Supérieur en Génie Civil, Hydraulique ou équivalent ;
• Expérience d’au moins 2 ans en gestion de projet wash, ou Sante publique, de préférence avec une ONG Internationale ;
• Expérience pertinente en gestion de projet, planification, mis en œuvre, Suivi et évaluation ;
• Connaissance des outils de gestion de projet (Cadre logique, gestion budgétaire, méthodes de formation MARP, CAP…
• Connaissance de l’outil informatique (MS Office Word et Excel, Internet, etc.)
• Parfaite connaissance du Français et du lingala, la connaissance de l’anglais est un atout ;
Comment postuler ?
Expédier SEULEMENT une lettre de motivation et un curriculum vitae sous pli ferme’, faisant référence au numéro de l’offre d’emploi, adressé au Responsable des Ressources Humaines :
• Kinshasa : 149A, avenue colonel Mondjiba, quartier Basoko, commune de Ngaliema (cfr/ Ecole Aurore)
ou encore par courrier électronique à l’adresse recruitment.drc@co.care.org en faisant mention du numéro de l’offre d’emploi dans l’objet du mail.
CARE International est un employeur qui offre des opportunités égales à tous sans distinction de sexe, d’origine ethnique, de religion et de statut social.
LES CANDIDATURES FEMININES SONT VIVEMENT ENCOURAGEES
La date de clôture de la réception des dossiers est fixée au 05/01/2012 à 16h30’.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: