Le Fonds National de la Microfinance: caissier(ère)

Le Fonds National de la Microfinance (FNM en sigle) est un Etablissement public à caractère économique et financier, doté d’une personnalité juridique, reconnue par la Banque Centrale du Congo comme une institution financière spécialisée et qui a pour objectif principal de favoriser l’accès accrus des populations pauvres aux services de micro-finance adaptés et diversifiés, notamment les micro-entreprises, petites entreprises, femmes et jeunes sans emploi.

La Coordination Générale du F.N.M. recrute pour le poste suivant:

Caissier(ère)

Le/la candidat(e) au poste de Caissier doit avoir les qualifications suivantes:

Profil du poste:

  • La personne intéressée doit être titulaire d’un diplôme de niveau minimum de BAC Elle doit pouvoir travailler sous pression, être doté(e) d’une aisance relationnelle, avoir un goût pour le travail en équipe;
  • Elle doit avoir une bonne connaissance en outils informatiques (Word, Excel PowerPoint, etc.); elle doit être de bonne probité morale et intellectuelle;
  • Être dynamique et avoir le sens de rigueur et de l’organisation et de la qualité.

Autres capacités:

  • Le/la candidat(e) doit également faire preuve de créativité, de discrétion, de rapidité, d’ouverture d’esprit, d’esprit d’initiative;
  • Avoir la maîtrise du français et d’au moins d’une langue locale. la connaissance en anglais est un atout.

Comment postuler?

Nous vous invitons à faire parvenir votre candidature (avec mention impérative du titre du poste et du n° de l’avis du poste) au plus tard le 27 novembre 2012 à l’adresse suivante: recrutement@fonami.cd

Les dossiers de candidatures doivent comprendre une lettre de motivation de deux pages au maximum, un CV en français avec 3 références à contacter, des photocopies des diplômes.

N’oubliez- pas de préciser votre adresse électronique et votre numéro de téléphone.

Seuls les candidats sélectionnés pour le test seront contactés.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: