Faible utilisation des latrines par la population du Kasaï Oriental

 Selon le Programme national de l’hygiène et assainissement, à  peine 17 % des habitants de la province du Kasaï Oriental recourent aux toilettes aménagées. A Mbuji-Mayi par exemple, certaines personnes défèquent dans des sacs en plastique ou à l’air libre. Cette pratique constitue un danger permanent pour la santé de la population, affirme la division provinciale de la santé. Elle encourage la population à construire des latrines aménagées.

 Le point du sujet dans cet entretien que Marcel Ngombo a eu avec Dr André Kankonde, responsable de la division provinciale de la Santé.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Sondage