Le Potentiel : « Le M23 vise la sécession du Kivu »

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Revue de presse du 9 juillet 2012

Le potentiel pense qu’après le génocide de plus de 5 millions des congolais, le mouvement du 23 mars 2009 (M23) vise la sécession du Kivu. Le journal pense qu’il n’y a plus de doute possible, affirmant que derrière le mouvement du M23, il y a bel et bien le Rwanda qui agit dans l’ombre, téléguidé à son tour par des puissances étrangères qui lui fournissent armes et munitions pour déstabiliser en permanence la partie Est de la RDC.

« Depuis le génocide rwandais de 1994 qui sert désormais de fonds de commerce à Kigali, c’est la création d’un Etat autonome dans le Kivu qui est visé », croit savoir le quotidien. Un plan macabre qui aura déjà coûté la vie à plus de cinq millions des Congolais. La chute de Bunagana, suivie de celle de Rutshuru, s’inscrivent dans ce schéma, ajoute Le Potentiel.

L’éditorialiste de L’Observateur signe : « Kivu : ce vilain piège contre Kabila »

Le journal fait remarquer que la paix s’éloigne du Kivu chaque jour qui passe. Et pourtant, note le journal, les officiels disent que tout ou presque est fait de telle manière que ces aventures des éléments du M23 s’arrêtent.

Malheureusement, à ce jour, poursuit L’éditorialiste, seuls les officiels s’occupent de ce problème. L’erreur, peut être involontaire, selon le Journal. Il estime que la guerre du Kivu n’est pas seulement une affaire de la majorité au pouvoir aujourd’hui. Elle est devenue par son ampleur et par tous les dégâts collatéraux qu’elle cause à toute la République, une affaire de tous les Congolais, martèle L’0bservateur.

Toujours au sujet de la situation sécuritaire à l’Est du pays, Le Potentiel titre : « A l’initiative de la CIRGL, Kinshasa poussé à négocier avec Kigali »

Le quotidien informe que le secrétariat exécutif de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) a annoncé la tenue d’une session extraordinaire du comité interministériel régional le mercredi prochain à Addis-Abeba. Pour Le Potentiel, une seule interprétation se dégage : « Kinshasa est poussé à négocier avec Kigali ».

De son côté, La Prospérité annonce qu’: « A l’initiative de ‘‘Objectif 2011 : la jeunesse congolaise dans la rue samedi ! »

La Jeunesse congolaise, dans toute sa diversité, va battre le pavé ce samedi 14 juillet 2012 dans les grandes artères des Villes de Kinshasa, Lubumbashi, Kananga et Matadi. Motif : dénoncer, entre autres, la guerre à l’Est, ses acteurs visibles et invisibles, les tueries en masse ainsi que la cohorte de misères infligées sans raison aux populations congolaises.

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: