Le Potentiel: «Force internationale neutre à Est: une démarche inopportune»

Des lecteurs des journaux de la presse Kinoise le 3/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du vendredi 20 juillet

La Prospérité revient sur la force internationale neutre qui devrait être déployée à la frontière rwando-congolaise. Selon le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, souligne le journal, la Monusco devrait constituer cette force ou, à défaut, la commander. Pour cela, il faut des mécanismes additionnels, a-t-il renchéri.

Ce qui n’est pas du tout l’avis du quotidien Le Potentiel, qui estime que l’envoi d’une force neutre internationale d’interposition entre la RDC et le Rwanda: «une démarche inopportune». Pour le journal, tout ce qui arrive à l’Est de la République démocratique du Congo est dû, en grande partie, à la mauvaise organisation de l’armée.

Mais toujours à propos de cette force, L’Observateur  renseigne : «Le gouvernement souhaite son déploiement rapide » et immédiat dans l’Est du pays pour neutraliser les groupes armés et assurer,  par conséquent, la sécurisation de la zone frontalière avec le Rwanda, conformément aux résolutions prises récemment par les présidents Joseph Kabila et Paul Kagamé, à Addis-Abeba en (Ethiopie).

Citant Raymond Tshibanda, le Potentiel rapporte que «le rapport des forces est en train de changer» entre Kinshasa-Kigali.

La délégation gouvernementale rentrée du 19ème Sommet de l’Union africaine se réjouit de «bonnes décisions prises de manière unanime et sans réserve» à Addis-Abeba,  du fait que «le rapport des forces soit en train de changer» en faveur de Kinshasa. Le Potentiel parle de l’incroyable revirement diplomatique : «Tout le monde ne veut plus qu’on continue à déstabiliser la RDC».

Pendant ce temps sur terrain au  Nord-Kivu, L’Observateur informe que Walikale-centre a été repris par les FARDC. A l’issue des combats de près de 5 heures, jeudi, contre les miliciens Maï-Maï Raïa Mutomboki, les forces armées de la RDC ont pris le contrôle de la cité de Walikale-centre, occupée depuis mardi 17 juillet par ces miliciens…rapporte le quotidien.

Le Potentiel revient sur l’Affaire Chebeya devant la Haute cour militaire. Les parties civiles s’appuient sur les déclarations de Thierry Michel qui, selon elles, apporteraient des nouveaux éléments dans le procès sur l’assassinat des défenseurs des droits de l’Homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, indique le quotidien

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: