La Prospérité: «Kampala: les PNR réclament un dialogue représentatif»

Munyonyo, cadre qui accueille les pourparlers entre le gouvernement et le M23 à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.

Revue de presse du lundi 24 décembre.

La Prospérité consacre sa Une sur l’actualité de Kampala. Le quotidien révèle que le gouvernement congolais et le M23 ont suspendu leurs pourparlers de paix entamés depuis le dimanche 9 décembre à la demande de la facilitation. Ceci, indique-t-on, pour permettre au personnel de la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL), impliqué dans le déroulement des travaux, de passer les fêtes de fin d’année en famille.

Les discussions reprendront le 4 janvier 2013. Seulement, deux semaines après le début des travaux, soit le 9 décembre 2012, la moisson est maigre, en termes d’avancée, ajoute La Prospérité.

Pour La Prospérité, les Partisans pour les négociations républicaines (PNR) considèrent que les discussions directes Kinshasa-M23 dénotent une démarche privée de la résolution de la crise, laquelle démarche conduit toujours à l’échec, à l’instar de discussions Kinshasa-Cndp du 23 mars 2009 à Goma. Les PNR se définissent eux-mêmes comme un rassemblement des Congolaises et Congolais, de tout horizon politique, tribal, social et religieux.

Sur ce chapitre du dialogue entre le gouvernement et le M23, le quotidien relève « les graves contradictions de Kinshasa avec l’optimisme mêlé de scepticisme de Raymond Tshibanda », chef de la délégation gouvernementale au dialogue de Kampala.

Le Potentiel indique que le ministre des Affaires étrangères congolais exprime ses doutes sur les résultats réels de ces discussions.

Le tabloïd reprend une des déclarations du ministre. «La solution à la crise dans l’Est ne viendrait pas seulement de ce dialogue», a-t-il affirmé, selon Le Potentiel. Le quotidien indique que Raymond Tshibanda pense à d’autres pistes, notamment politique et militaire, pour une paix durable dans l’Est du pays.

Ces déclarations ramènent à la surface les graves contradictions de Kinshasa qui a, de plus en plus, du mal à définir une ligne claire en rapport avec le nouveau drame de l’Est du pays, croit savoir Le Potentiel. Pourquoi dès lors s’engager dans des discussions dont la crédibilité est douteuse, s’interroge le quotidien.

L’Avenir de son côté indique que le chef de la délégation gouvernementale, Raymond Tshibanda appelle la population congolaise à faire confiance au gouvernement et à croire que ses intérêts sont défendus au plus niveau.

A la même occasion, le ministre des Affaires étrangères a assuré que le déploiement de la Force internationale neutre intervient pour bientôt, parce que tous les moyens recherchés sont déjà disponibles.

Dans l’autre sujet, Le Potentiel rapporte que le gouvernement salue la libération de Mathieu Ngudjolo Chui par la cour pénale internationale (CPI). Après l’acquittement mardi 18 décembre de l’ancien milicien congolais, le porte-parole de l’exécutif national, Lambert Mende Omalanga a déclaré que c’est une décision de justice.

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: