Assassinat de Pascal Kabungulu : des ONG exigent la réouverture du procès

Les défenseurs des droits de l’homme ont fait en sit-in mardi avant midi devant le palais de la Nation à Kinshasa. Ils exigent la poursuite du procès de Pascal Kabungulu, leur collègue assassiné il y a exactement deux ans à Bukavu, rapporte radiookapi.net

Sur les banderoles de plusieurs dizaines de manifestants représentant une cinquantaine ONG des droits de l’homme, on pouvait lire : « Pas de 5 chantiers dans l’impunité ». Exhibant l’effigie de Pascal Kabungulu, ils étaient venus remettre à la présidence de la République un mémorandum. Leur revendication : lla réouverture du procès sur l’assassinat de l’activiste Pascal Kabungulu ainsi que la délocalisation de ce procès de Bukavu à Kinshasa, pour des raisons de sécurité. En plus, les défenseurs des droits de l’homme recommandent la mise en place d’une loi sur la protection et la promotion des droits de l’homme en RDC. Pour eux, la manifestation de ce jour constituait le dernier moyen de pression, les précédentes ayant échoué. C’est vers 15h que le mémo des manifestants a été réceptionné au secrétariat du directeur de cabinet du chef de l’Etat.

Pour rappel, le procès sur l’assassinant de Pascal Kabungulu avait été suspendu en décembre 2006. Le tribunal de Bukavu s’était déclaré incompétent.

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: