RDC : le ministre de la Santé préconise une loi-cadre sur la santé

Hôpital Général de Kinshasa

Hôpital Général de Kinshasa

Le système de santé en RDC est fragile. Il mérite d’être renforcé. Le constat est du ministre de la Santé, Augustin Mopipi Mukulumanya fait ce mardi à l’occasion de l’ouverture à Kinshasa, des travaux de la revue annuelle de la santé en République Démocratique du Congo, rapporte radiookapi.net

Il faut donc, estime le ministre Mopipi une loi-cadre sur la santé en RDC. Mais, nous n’en sommes pas encore là, a-t-il reconnu, soulignant que ce qui se passe encore dans ce secteur se fait de manière “empirique”. Et Augustin Mopipi attend des partenaires du gouvernement dans ce domaine qu’ils matérialisent leurs engagements en mettant en place «des procédures qui accélèrent les décaissements des fonds par rapport à la déclaration d’Abuja ». Déclaration selon laquelle, a-t-il rappelé, les Etats devaient allouer 15% de leurs budgets au secteur de la santé. « Nous constatons que des moyens que nous mettons en œuvre dans le secteur de la santé peinent à atteindre ce taux », a reconnu le ministre Mopipi.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: