Assemblée nationale : ministres, vice-ministres et gouverneurs ont 8 jours pour démissionner

L’Assemblée nationale a validé mardi 28 février à Kinshasa le mandat de plus de 400 députés proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à l’issue des élections législatives du 28 novembre dernier.

Le bureau de la chambre basse du Parlement a donné huit jours aux ministres, vice-ministres et gouverneurs de province pour faire le choix entre leur siège au Parlement ou leur fonction au sein de l’exécutif.

Sondage