Kinshasa : le cardinal Monsengwo totalise 50 ans de vie sacerdotale

L’église catholique de Kinshasa se dit convaincue du rôle important que la femme peut jouer dans le développement et la renaissance morale de la RDC. L’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kinshasa, Monseigneur Sébastien Muyengo l’a déclaré à l’issue de la conférence-débat tenue samedi 4 mai à Kinshasa à l’occasion de la célébration des 50 ans de vie sacerdotale et du 32è anniversaire d’épiscopat de l archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Cette conférence,organisée par la Commission doctrinale de l’archidiocèse de Kinshasa en partenariat avec la Chaire Jean Paul II a eu pour thème : « La dignité de la femme dans la société. A l’écoute du secret des femmes docteurs de l’Eglise ».

A cette occasion, Monseigneur Sébastien Muyengo a invité la femme congolaise à s’investir dans la lutte contre les antivaleurs qui envahissent sa société :

« La dignité de la femme est à rechercher dans la vocation de la femme tel que Dieu l’a voulu. Nous voulons que la femme reste femme. Par ce qu’il y a un courant qui vient de l’Occident qui nous montre que, du jour au lendemain, la femme peut être changée en homme. Je prends par exemple cette idée de mariage homosexuelle en quoi la femme retrouve sa vocation ».

Il a insisté pour que la famille, l’église et l’école reprennent en main l’éducation des enfants en général et plus particulièrement celle des filles.

Sondage

Dans deux conférences de presse séparées hier à Kinshasa, Martin Kobler, le chef de la Monusco et Thomas Periello, envoyé spécial des Etats-Unis dans les Grands Lacs ont réaffirmé la position de la communauté internationale qui tient à voir la RDC organiser la présidentielle et les législatives dans les délais constitutionnels. Selon vous: