Foot/Kasaï-Oriental: les ententes urbaines désavouent le président de la ligue provinciale

Ballons de football.

Six de sept Ententes urbaines de football de la Ligue provinciale de football du Kasaï-Oriental (Lifkor) ont désavoué le président de cette instance provinciale de football, Alphonse Ngandu Katunda Malik. Dans une lettre adressée, fin novembre, à la Fédération congolaise de football (Fecofa), les présidents et secrétaires de ces ententes de football lui reprochent de n’avoir pas assuré les hautes valeurs sportives notamment l’esprit de sportivité et du fair-play.

Contacté dimanche 2 décembre par Radio Okapi, Alphonse Ngandu Katunda Malik s’accroche et dit ne pas être prêt à quitter ce poste, même si les membres de la Lifkor votaient en majorité pour son départ.
Selon le président incriminé, la lettre des ententes de football de la Lifkor ne tient pas sur le plan forme: «il y a irrégularité car, même si c’est la personne du président qui est mise en cause, toute  correspondance adressée à la Fecofa devait passer par la ligue et porter le sceau officiel de cette ligue. Cette procédure de désavoue n’existe plus dans  toutes les entités sportives, elle peut être soulevée seulement lors des travaux d’une assemblée générale».

Alphonse Ngandu Katunda Malik remet également ce désavoue en cause, car dit-il «il n’y a que la Fecofa qui peut constater un cas d’insubordination d’un président de la ligue et non un subalterne» avant de conclure : «c’est une lettre de connotation politique, elle est nulle et de nul effet».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: