Le Daring club Motema pembe se mue en une société

Une vue de DCMP ce 8 mai 2011 au stade des martyrs à Kinshasa dont de bout en bout les entraineurs, lors de la rencontre contre Haras El Hodoud d’Egypte, Match qui s’est terminé par la victoire de DCMP aux tirs au but. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les nouveaux statuts conférant au Daring club Motema pembe (DCMP) de Kinshasa la qualité Société à responsabilité limitée (SARL), ont été votés à l’unanimité, vendredi 28 décembre, au cours de son assemblée extraordinaire élargie aux sectionnaires.

L’adoption de ces nouveaux statuts est une chose que tous les daringmen attendaient depuis  deux ans, a indiqué le président de coordination du Daring club Motema pembe, Antoine Musanganya, au sortir de cette assemblée extraordinaire.

Pour maître Jean-Louis Essoma, membre de la commission de rédaction de ces statuts, un travail de titan a été réalisé par cette équipe. Il a consisté à assurer la transformation du DCMP, créé en 1936, d’une Association sans but lucratif (ASBL) en une Société à responsabilité limitée (SARL).

Cette commission, selon lui, s’est basée sur plusieurs textes juridiques pour élaborer ce document, notamment ceux de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires (Ohada) à laquelle la RDC venait d’adhérer, la loi sportive promulguée par le Chef de l’Etat en décembre dernier, ainsi que les autres textes et règlements qui régissent le sport en RDC.

Le Daring Club Motema Pembe devient donc, a-t-il poursuivi, une société anonyme «qui n’appartient à personne, sinon ouverte à toute personne désireuse d’y apporter ses capitaux pour le bon avancement de l’équipe». Selon ces statuts, la plus petite part commence à partir de 1 000  dollars américains.

Mais, ce travail n’a pas rencontré l’approbation de tous les sportifs comme un sectionnaire de Kingabwa, qui a déploré que le comité n’a pas donné l’occasion aux supporters de lire de fond en comble ce texte. Seul l’exposé de motif a été lu, selon la même source.

Certains ont pu relever quelues failles. Il s’agit notamment de l’article 6, qui stipule que le S A DCMP devra être représenté par une personne physique, sans en dresser le portrait robot et les critères de sélection.

Ce document devrait être présenté, ce dimanche 30 décembre, au cours de l’assemblée générale du club.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: