Can 2013 : grogne au sein de la sélection de la RDC

Claude Le Roy, entraineur des Léopards de la RDC le 9/09/2012 au stade de martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le sélectionneur de l’équipe nationale de la RDC de football, Claude Le Roy, et son adjoint auraient démissionné le jeudi 17 janvier à deux jours du début de la Coupe d’Afrique des nations en Afrique du Sud. Dans sa lettre de démission qu’il a remise à Théo Dinamungu, chargé des équipes nationales à la Fédération congolaise de football, le technicien français aurait dit ne pas être en mesure de poursuivre sa mission, déplorant « les nombreux épisodes de désorganisation qui ont précédé l’arrivée de l’équipe en Afrique du Sud et qui l’ont obligé à passer davantage de temps à régler des problèmes d’intendance ou de visas qu’à la préparation de l’équipe sur le terrain ». Interrogé ce vendredi par Radio Okapi, le ministre des Sports, Baudouin Banza Mukalayi a démenti cette démission.

«Moi je traite avec Claude Le Roy par l’intermédiaire de la Fecofa. Informé de ses rumeurs, j’ai appelé le président de la Fecofa qui m’a indiqué que le sélectionneur n’avait pas démissionné. Il y a eu plus de peur que de mal», a indiqué le ministre.

La question des primes des joueurs qui n’auraient pas encore été versées aurait également motivé la démission du technicien.

Mais pour Banza Mukalayi, le gouvernement de la République a respecté tout le programme des préparations tracées par Claude Le Roy. « C’est ainsi que l’équipe nationale a été au Maroc, en Oman et à Dubaï. En ce qui concerne les primes, le gouvernement a répondu positivement pour les frais de participation fixés par les joueurs eux-mêmes. Le gouvernement a également payé les primes des matches », a-t-il expliqué.

Après un stage de préparation de onze jours en Oman, les Léopards sont arrivés le 15 janvier dernier à Port Elizabeth où vont évoluer les équipes de sa poule.

Interrogé par RFI sur la préparation de sa sélection, Claude Le Roy avait parlé d’«un départ chaotique », ajoutant que les choses s’étaient améliorées avec le temps.

Pendant leur stage de préparation en Oman, les Congolais n’ont disputé qu’un seul match amical face à la sélection espoir locale qu’ils ont battue sur le score de deux buts à zéro.

« Je ne suis pas un grand partisan des matches amicaux avant la Can. J’ai toujours pensé que ça faisait perdre beaucoup de temps dans la préparation. Avec un match amical, le résultat est important alors on ne fait pas grand-chose deux jours avant et deux jours après », a expliqué le sélectionneur de la RDC.

Claude Le Roy a pris la tête de la sélection congolaise en septembre 2011 pour une durée de trois ans. Il avait ensuite réussi à qualifier les Léopards à la Coupe d’Afrique des Nations de football, compétition à laquelle les Congolais n’avaient plus participé depuis 2006. À cette Can là déjà, les Léopards étaient conduits par le même technicien.

Au cours de la conférence de presse qu’il a tenue après la signature de son contrat, Claude Le Roy avait fait de la qualification à la Can 2013 et au mondial 2014 ses objectifs.

En participant à cette Can avec la RDC, le technicien français va disputer sa 7e compétition continentale après avoir dirigé le Cameroun (en 1986 et 1988), le Sénégal (en 1990 et 1992), le Ghana (en 2008) et la RDC déjà (en 2006).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage